Contact

Mairie de Bonneville

2 Place de l'hôtel de ville

CS 70139

74136 BONNEVILLE CEDEX

Tél. : 04 50 25 22 00

 

Courriel

Hommages et cérémonies

 

Le nombre d'années qui se sont écoulées depuis les derniers conflits ne doivent pas faire oublier les millions de Français tombés dans les combats.

Chaque année, élus, Présidents ou délégués d’associations d’anciens combattants, porte-drapeaux, musiciens de l’Harmonie intercommunale ou simples spectateurs se réunissent pour rendre hommage aux morts pour la France.

 

 

drapeau_vertical_dtLes dates des célébrations du souvenir

  • Mars : dépôt de gerbe à la stèle en l’honneur du Lieutenant Lalande
  • Le dernier dimanche d'avril : Jour du Souvenir
  • 8 mai : victoire de 1945
  • 8 juin : hommage aux morts pour la France en Indochine
  • 18 juin : appel du Général de Gaulle
  • 14 juillet : Fête Nationale
  • 25 septembre : cérémonie en honneur de la communauté harkie
  • 1er novembre : Toussaint
  • 5 décembre : journée d’hommage aux « Morts pour la France » pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie

A noter une particularité bonnevilloise : le 11 novembre étant depuis près de 750 ans la date de la Foire de la Saint-Martin, la commémoration nationale de la fin de la première guerre mondiale est une date mobile, en général le dimanche le plus proche du 11 novembre.

 

Les lieux de mémoire

Hommages au courage et à la volonté de liberté qui animent les Hauts-savoyards en général et les Bonnevillois en particulier, plusieurs monuments, stèle et plaques illustrent le respect de la mémoire.

 

petite_tir

Sur les quais d'Arve

Sur le quai des Francs-tireurs et le quai du parquet sont présents trois monuments dédiés aux deux conflits mondiaux, aux combats d'indépendance en Afrique du Nord et au conflit de 1870 entre Français et Prussiens.

Il faut d'ailleurs noter que Bonneville est l'une des rares communes du département à compter dans son patrimoine un obélisque rendant hommage aux troupes françaises ayant participé à ce conflit du XIXème siècle. Ces hommes ayant fait le choix du rattachement à la France 10 ans plus tôt, en 1860.

 

Près de l'église de Pontchy

En l’honneur des combattants de la première guerre mondiale (1914-1918)

 

A la Côte d’Hyot
Près de l’ancienne école, ce sont les combattants des deux guerres mondiales qui sont honorés.

 

A l'Agora
Une stèle honore le lieutenant Jacques Lalande, haut personnage de la Résistance dans le secteur de Bonneville. Il fut arrêté en avril 1944 et torturé à mort par la milice à Annecy alors qu'il avait 24 ans. Son corps a été abandonné à Alex le 28 avril 1944. Il avait réussi à redescendre du Plateau des Glières par le col du Perthuis, avait été caché quelques jours par des habitants à Dingy-Saint-Clair puis avait rejoint sa famille à Aix-en-Provence. Il était alors revenu à Annecy et avait été reconnu et arrêté.

 

ayze_petiteSur la route de la résistance
A l’intersection des communes d’Ayze et Bonneville, le monument en l’honneur des combattants des 2 communes.

 

Six plaques rappellent également la mémoire de combattants pour la liberté :

  • celle de Michel Davin rue Décret. Michel Davin, FTP (Francs Tireurs et Partisans), fut arrêté puis torturé. Il est décédé de ses blessures en 1944 ;
  • celle de Jacques Lespès en Sous-préfecture. Jacques Lespès a été fusillé par la Gestapo pour avoir donné l’ordre à un groupement de GMR (Groupes Mobiles de Réserve) de rendre les armes face à quelques maquisards ;
  • à Ayze, sur la route de la résistance, celle de Francisque Granotier. Résistant de la première heure, Francisque Granotier était âgé de 59 ans en 1943. Au sein du comité de résistance de l’arrondissement de Bonneville, il a fait bénéficier de nombreux jeunes de son expérience de la première guerre mondiale ;
  • à la gendarmerie de Bonneville, celle du gendarme Nicolas Domball. D’origine alsacienne, le gendarme Domball connaissait bien la langue allemande et fit profiter la résistance de sa capacité de traduction. Dénoncé, il fut arrêté par la gestapo de Cluses puis déporté à Mathausen en Autriche où il est décédé le 15 juin 1944 ;
  • à Thuet, celle de Paul Chevrot. Paul Chevrot est décédé à Thuet le 21 août 1944 à 6h, le même jour que Régis Saddier. Abattu par surprise par un déserteur allemand qu’il tenait en joue à l’endroit même où se trouve aujourd’hui le monument en son honneur ;
  • dans le square Roger Broisat, en contrebas du parking de l'église Sainte-Catherine. Inauguré en juin 2006, ce square porte le nom de ce résistant de la première heure qui a reçu de très nombreuses distinctions pour avoir notamment participé aux combats sur le plateau des Glières.

 

 

Ici_passaient_les_maquisardsLes associations d’Anciens Combattants


Union locale des anciens combattants et victimes de guerre - 
Anciens d’AFN

Président : André Bussat
Chez Levry
74 130 Ayze
Tél. : 04 50 97 06 29

 

Retour haut de page

 

En bref

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.